Gandhi's Revenge Quelle est ta formation ?
J'ai créé ma structure pendant ma dernière année de lycée et à part cette envie d'évoluer dans le milieu musical je n'avais pas vraiment d'envies particulières.
Les formations proposées ne correspondaient pas à mon idée, alors floue, de ce que je voulais faire, j'ai donc passé un entretien dans une grande école de commerce et heureusement pour moi la partie écrite était basée sur le téléchargement musical illégal. J'ai donc commencé à suivre des cours de marketing, j'ai appris à faire de belles présentations powerpoint etc... et 3 mois après le début de l'année scolaire je suis parti en plein milieu d'un cours dirigé par un vieux professeur qui avait bossé sur les barres chocolatées Mars je crois...
Je suis alors parti en tournée en tant qu'ingé light. Je voulais avoir plus de temps pour Gandhi's Revenge et surtout ne jamais rien avoir en commun avec les personnes que j'avais rencontré pendant ces 3 mois !

Quel est ton métier ?
Manager d'artistes.

Quelles sont tes activités dans le monde de la musique ?
A la base j'ai créé une structure qui devait assurer la promotion d'artistes par le biais de la vente de merchandising. En parallelle je partais en tournée pour apprendre le métier d'ingé lumière. Petit à petit la partie vente de merch a totalement disparue et Gandhi's Revenge est devenu "label". Les guillemets sont importants car j'avais envie de produire et sortir des albums, en assurer la promotion etc... mais je travaillais seul sur cette structure. La première sortie c'était le premier album de Dysfunctional By Choice en 2007. Un album génial distribué par Season of Mist et Dirty8, nous avons réussi à avoir énormément de presse et une belle sortie européenne via Drakkar et Sony...
A ce moment-là le manager de Dysby est parti et je suis devenu manager un peu malgré moi, même si j'accomplissais déjà pas mal de taches liées au management sur cette sortie.
Je continuais à faire des lumières à cette époque, notamment pour The Arrs. Le groupe n'avait plus de manager et ils étaient en pleine sortie d'album. Du coup, sur une date, ils m'ont proposé le management du groupe et j'ai refusé car j'avais envie de rester à cette place de technicien avec eux. La sortie de leur album se rapprochait et il y avait apparemment pas mal de problèmes, ils m'ont alors encore proposé le poste, cette fois de manière assez officielle et solennelle et j'ai accepté.
Je continuais toujours et encore les lumières, à cette époque je travaillais avec des groupes comme Cult of Luna, Dälek, The Arrs, The Ocean, Housebound, X-Vision et plus tard avec les Plastiscines, Anoraak, No One Is Innocent...
J'avais de nombreuses fois croisé certains membres de Mass Hysteria, dans des bars, des soirées, et notamment Yann. Un soir dans un bar... encore une fois... on parlait de The Arrs avec Yann et il me lance, selon moi un peu sans réfléchir : "bon mec et quand est ce que tu t'occupes de nous ?". Sur le coup je ne l'ai pas pris sérieusement mais j'ai commencé à y penser. Quand je l'ai croisé quelques semaines plus tard nous sommes allés discuter et je lui ai fait part de mon envie de travailler le groupe et il m'a répondu quelque chose comme "Super on se voit avec les autres !". Nous nous sommes vus avec les Mass et la collaboration dure depuis bientôt 3 ans.
Je suis ensuite tombé sur un artiste vraiment à part selon moi, Grems. Je suis tombé amoureux du projet, du mec, de la musique, c'est pour moi un OVNI en France. J'ai envoyé un E-mail à la seule adresse dispo et il m'a répondu le soir même. Nous nous sommes vus une semaine plus tard et avons commencé à travailler ensemble. Aujourd'hui le management me prend 100% de mon temps...
Je continue à travailler avec Dysby, Mass Hysteria et Grems. Je continue à faire les lumières des groupes que j'aime mais je ne considère plus ce métier comme étant le mien.

Biquet Ca rapporte ?
Ca dépend des périodes mais vu la difficulté de certains groupes et artistes ou certaines structures ou personnes travaillant dans ce milieu je pense être un privilégié oui.

Comment es-tu entré dans le monde du rock ?
Un peu comme tout le monde je pense, je ne m'en souviens plus très bien.
Des découvertes musicales, des rencontres, un coup de coeur pour cette musique au point d'avoir voulu en faire mon métier.

Une anecdote sympa à nous raconter ?
Il y en a tant.
Grâce à mon métier j'ai pu rencontrer et parfois même travailler avec des artistes que je respecte énormément. J'ai pu voyager, rire et ça quasi tous les jours.

Ton coup de coeur musical du moment ?
Death Grips - ExMilitary !
Et l'album de Lana Del Rey... J'ai un peu honte mais il est extrêmement bien produit et il n'y a que des tubes. Et sans grand risque je vais également mettre le prochain album de Neurosis que je n'ai pas encore écouté...

Es-tu accro au web ?
Oui. Un peu trop... J'ai deja posté des photos de bouffe sur Instagram par exemple. Il y a tellement à tirer d'internet.. Par contre on ne se rend pas compte à quel point on se fait bouffer. C'est un peu flippant.

A part le rock, tu as d'autres passions ?
J'aime la musique en général. J'ai une grande passion pour les photos de bouffe sur Instagram, à part ca pas grand chose.

Tu t'imagines dans 15 ans ?
Pas vraiment. J'espère juste ne pas finir dans un bureau de maison de disque à m'occuper d'artistes sans saveurs, à établir des stratégies de sortie en sachant très bien qu'ils n'existeront pas 3 ans plus tard.