Lost Pagan En décembre 2015, Anorak a annoncé sa séparation après 10 ans de bons et loyaux services. Mais tu peux sécher tes larmes car une partie du groupe est toujours à l'oeuvre dans Lost Pagan, combo formé avec également des Sleeping Village Orchestra. Le mélange des deux, ça fait du bon son gras bien éraillé. Les Amiénois donnent en effet dans le Post Hard Core option chant enragé. Alors, certes, le son de gratte est un peu crade, le chant est vraiment abrupt (même sa version presque claire sur "Glass of blood"), c'est simple, si tu veux échauffer tes oreilles avant d'en prendre plein la tronche, commence avec "Growing monster", l'acclimatation sera plus aisée. Enfin, a priori, si tu t'enfonces ce genre de zik dans les feuilles, tu sais à quoi t'attendre. Tu te doutais bien que la scène de désolation de l'artwork ne t'emmènerait pas au pays des berceuses. Le groupe varie assez bien les ambiances, les rythmes et sur un titre comme "Insane story", on regrette vraiment que la production ne soit pas plus travaillée car le chant sous-mixée, les guitares un peu étouffées et un rendu final assez brouillon ne font pas honneur à la composition, torturée et tortueuse à souhait avec des parties lumineuses dans le contre champ de l'apocalypse générale...