metal Métal > Klaws

Biographie > Klaws maniaques

Suivre les aventures de Klaws depuis le parcours musical de chacun des membres du groupe est peu évident... Si le groupe existe sous ce nom depuis 2000, il faut remonter à 1995 et Black Fusion pour comprendre comment ils en sont arrivés là... Cette histoire belge étant assez compliquée, on saute les étapes pour arriver directement au Klaws de 2004 (avec Pay et Alex aux chants et aux grattes, Min's à la batterie et Max à la basse), celui qui sort un maxi 5 titres éponyme dans le but de faire encore et encore des concerts (qui sont autant de fêtes... la Klawsmania étant contagieuse).

Klaws / Chronique EP > Klaws

klaws Klaws expose sa vision du métal dans son titre phare "Klaw's mania" : faire la fête et se défoncer dans les concerts pour éviter la tristesse du monde qui nous est présenté au journal de 20h. Pour les avoir vu plusieurs fois en concert, je peux témoigner : ça marche ! Pour cela, ils balancent des riffs qui font jumper à souhait et quelques mélodies que le public aura vite fait d'intégrer. Leur néo métal qui semble si festif et évident si l'on s'en tient à ça et en fait bien plus travaillé qu'ils ne veulent parfois le laisser croire, c'est que les bougres font la fête mais aprés avoir sacrément bosser sur ces titres. Quand les wallons ne nous exhortent à oublier le quotidien, leurs textes traitent de sujets assez sombres comme du passage dans le côté obscur ("Dérangé"), du viol ("Souillée) et de l'oppression ("Opprimés")... Mais on se laisse emporter par le bloc des compositions sans se focaliser sur les textes. Le chant est aussi à l'aise de son côté lisse que sur son côté rapeux, les guitares coulent et tranchent dans les deux sens, les rythmiques sont elles aussi souples et fracassantes. Les recettes du néo sont donc bien maîtrisées et comme c'est Alexis (The SemiToneS) qui s'est occupé de l'enregistrement (au Noiy factory studio), des arrangements et du mix, et bien, il n'y a aucune faille ! Même la pochette est irrésistible, ce petit air Triplettes de Belleville dénote le souci du détail que cultive le groupe.Klaws est une valeur sûre du néo-métal belge, dans le sillage des The SemiToneS mais en apposant leurs marques personnelles, ce que l'on pourrait appeler "la kriffe klaws" !