metal Métal > In Other Climes

Biographie > Sous d'autres climats

In Other Climes est né en 2004 sur la Côte d'Azur, au départ ce sont cinq amis qui animent le groupe mais avec le temps, le line-up a changé et notamment ses cadences avec l'arrivée à la batterie de Lionel et à la basse de Ben qui ont rejoint les inamovibles JC au chant, Julien et Steve aux guitares. Ils commencent par enregistrer deux titres démos puis un troisième pour la première compil Nawak Posse (en 2005). Ils éclusent les salles de concerts et bars de Nice, croisent la route de None Shall Be Saved et séduisent Customcore Records qui leur permet de sortir un premier EP en 2006 : Sword of vengeance. Content du boulot de Christian Carvin (Eths, NSBS, H-Tray...), ils retournent bosser avec lui pour leur premier album qui sort en octobre 2008 : The final threat.

In Other Climes / Chronique LP > The final threat

in other climes - The final threat Le HardCore n'est pas franchement notre style de prédilection alors quand on en chronique, c'est forcément que ça vaut le détour... In Other Climes vaut plus que le détour. Comme le dit en introduction Georges W. Bush Something terrible is going to happen, d'ailleurs faudra penser à lui remettre une médaille à W, histoire de le remercier pour toute l'inspiration offerte à de nombreux groupes... Après ce petit sample, énorme son de grattes, puissance phénoménale de la batterie et déferlements de riffs et d'énergie nous tombent sur le coin de la tronche. On pourrait juger présomptueux de la part du combo de se présenter comme un mix entre Hatebreed et Heaven Shall Burn mais à l'écoute, force est de constater qu'ils ont vu juste, ils allient assez bien le côté brut de décoffrage du HardCore et les finesses du métal-core (dans le son, les breaks, quelques mélodies). Sur The final threat, In Other Climes arrive à synthétiser ce que le hardcore offre de meilleur, sachant à la fois jouer sur le plombage et la vitesse, la clarté et l'obscurité (du chant comme des guitares), les dynamiques et le bourrinage, pas convaincu ? Ecoute "Triumph of resistance", c'est une véritable démonstration de leur savoir-faire, l'interlude qui suit, "Sed non satiata", est d'ailleurs la bienvenue avant de relancer la machine à pulvériser nos esgourdes. Et s'ils y arrivent très bien tout seul, quand ils invitent leurs potes Nico (The ARRS) et Ju (None Shall Be Saved), ça donne des ailes à tout le monde et un deuxième énorme temps fort dans un album qui ne compte pas de temps faibles : "Quest for knowledge". Solo cinglant, matraquage de fut, chants surimposés, c'est terriblement efficace et tellement limpide qu'on pourrait croire que c'est facile de décliner les gammes du hardcore comme ils le font.
The final threat est tout simplement très impressionnant et si le petit Georges n'a pas trouvé d'armes de destructions massives au Moyen Orient, il peut aller en chercher du côté de Customcore Records parce qu'avec In Other Climes et l'album des None Shall Be Saved qui déboule bientôt, les hardcoreux ricains vont trouver à qui parler.