metal Métal > Hypnosis

Biographie > Hypnose 6

Puisque formé en 1993, Hypnosis n'est pas né de la dernière pluie. Durant toute ces années, les bayonnais ont déjà rôdé les salles de France et d'autres pays européens (avec Gojira, Oversoul, Sunken, Tamtrum, Zuul Fx ... ) à la faveur de la sortie de 3 albums : Shadoworld chez Black Lotus records en 1999, Humanoid chez Sacral Productions en 2001 et Cyber death en 2004 chez Crash Music. Le tout entrecoupé d'une pause de quelques mois, d'une démo, du tournage d'un clip et de la partie de ping-pong entre Régis et Patrice pour occuper le poste de bassiste. Ayant toujours évolué sous la forme d'un trio sans batteur, le groupe est actuellement composé de Cindy (chant et guitare), Pierre (chant, guitare et machines) et donc de Patrice (basse). Tout comme les deux précédents albums du groupe, Seeds of fate est enregistré au studio Vortex (le studio du groupe). Il y sera aussi mixé et masterisé par Pierre. Ce nouveau disque sort dans les bacs à l'automne 2006 sur un récent label que nous vous avons déjà présenté : Bent Records. Le groupe enchaînera avec une tournée automnale qui compte déjà une vingtaine de dates, dont une partie avec Greenwald.

Hypnosis / Chronique LP > Seeds of fate

Hypnosis : Seeds of fate Comme le signale le titre de leur précédent album, Hypnosis fait du "cyber death-métal". Eh oui, il faudra s'y faire les enfants, une (nouvelle) étiquette qui signifie que le trio pose chants et guitares death sur des séquences avant-gardistes et une boîte à rythme qui fait office de batterie sans coup fait rire. Ceci indique aussi que le groupe aurait très bien pu se retrouver dans notre section "Indus". En effet, mariage inspiré de Morbid Angel et de Fear Factory, rencontre de riffs typiquement death avec des ambiances samplées futuristes, Seeds of fate s'engage dans une voie sans parti-pris si ce n'est celui de confondre death-métal et indus pour en extraire des compos originales.
La froideur des machines (martèlement de la boite à rythme ou ambiances programmées) s'intègre parfaitement aux guitares d'une précision épatante et aux parties chantées. Justement, le chant, intégralement en anglais et partagé de façon égale entre Py-Ër (Pierre) et SIN_d (Cindy), s'invite sans effrayer l'auditeur, ce qui n'est pas forcément le cas de tous les groupes de métal. Mais "sans effrayer" ne veut pas dire insipide et niaiseux. Chez Hypnosis cela désigne un équilibre et un dosage réussi des envolées aériennes et rafraîchissantes de SIND_d et des attaques plus frontales et gutturales de Py-Ër.
Avec ces 9 titres (pour 60 minutes !) au son dévastateur, Hypnosis évite de s'embourber dans de possibles poncifs et met à profit ces années d'expérience pour vous inciter à découvrir au plus vite ce qu'est le cyber death-métal !