metal Métal > Hearts Alive

Biographie > (Born to be) Alive

Originaire d'Helsingborg (Suède), les Heart Alive pratiquent un metal hardcore orienté thrash dans la plus pure tradition scandinave et un peu dans la veine de The Haunted et moins mélodique et plus frontal. Formé en 2006, le groupe fait ses premières armes via deux démos autoproduites qui lui permette de signer chez Dead Vibration Industry. Le groupe sort sur ce label son premier album long-format The tragedy is us, fait son petit succès et tourne un peu partout en Europe (Belgique, Pays-Bas, République Tchèque etc,...). Un an et demi plus tard, il remet le couvert avec un EP baptisé The black sleep offert en téléchargement gratuit.

Hearts Alive / Chronique EP > The black sleep

Hearts Alive - The Black Sleep Metal : effectivement, thrash : un peu sur les bords, hardcore : assurément. Voici les 3 ingrédients qui composent la recette musicale assez classique des bûcherons d'Hearts Alive. Forcément, sur le papier, ça renifle le "déjà entendu 1000 fois ailleurs" et certes, dans les faits, ce n'est pas réellement original, mais après avoir déballé les 5 titres de The black sleep, on constate que c'est brutalement bien troussé. Une mise en route tout en poésie animale et délicatesse agressive, le doucereux et satiné "You are the rat" annonce d'entrée la couleur. Les suédois ne sont pas là pour faire dans la dentelle et rentrent dedans avec l'équivalent de la première ligne d'avants de l'équipe "All black" à l'impact. Lourd et rugueux, le groupe s'étire tranquillement les articulations et s'échauffe en "douceur". Cette notion étant ici typiquement suédoise... et donc pas applicable chez tout le monde (sic).
Car la suite va voir le groupe enclencher la marche avant et appuyer sur l'accélérateur. Effet immédiat, "Thirty years at sea" resserre son emprise, les aboyeurs scandinaves accélèrent ou ralentisse le tempo selon leur bon vouloir, mais à chaque fois, c'est du solide, burné et surtout ça fait du bien par où ça passe ("Archangels & architects"). Pas de quartiers... Les Hearts Alive bourrinnent bien comme il faut et plient l'affaire en cinq titres hargneux qui respectent à la lettre le cahier des charges de l'EP metalcore de base agrémenté de quelques relets thrash ("The lady, blindfolded, raped and hanged"). Malgré un manque certain d'originalité ou d'inventivité (ou des deux), Hearts Alive livre un EP aussi compact que bruyant, un disque muni de quelques munitions explosives et qui, réduisent à chaque fois leur cible en miettes. A conseiller en cas de réveil difficile...