L'histoire d'HeadCharger commence aprés la sortie de Moments of awakening et des concerts qui l'ont accompagné, Doggystyle (un nom trop commun) a ensuite décidé de devenir HeadCharger. Le groupe prend son temps, change de guitariste (Antony remplace Dod), compose, enregistre et signe chez Customcore Records un nouvel album, éponyme, qui est distribué par Overcome, ce Headcharger déboule à l'automne 2005.
Deux ans plus tard, Watch the sun ne fait pas que nous brûler yeux, il nous explose aussi les oreilles !!!
En janvier 2010, direction XIII bis Records pour The end starts here, nouvel album qui comme le précédent est enregistré par Antony (gutariste) et masterisé par Alan Douches.
Deux ans plus tard et avec un peu de retard, Slow motion disease prouve qu'on peut sortir 4 bons albums à la suite !