metal Métal > Hard Off Hearing

Biographie > Dur de la feuille

Originellement (1999), Hard Off Hearing évoluait sous la forme d'un trio guitare/basse/batterie s'exprimant de façon exclusivement instrumentale. Puis le groupe intégra un chanteur ainsi qu'un second guitariste afin d'étoffer sa musique. Influencé par Meshuggah, Dillinger Escape Plan ou Strapping Young Lad, Hard Off Hearing se place comme une formation intégrant, entre autres, post-hardcore et métal barré. Sur scène, le groupe a déjà joué avec Boys 1st Time, Atheist Prayer ou Missing Theory. Durant l'été 2006, le quintet a enregistré un EP en compagnie de Sylvain Biguet (Klone, Mistaken Element, Trepalium, ... ) qui sera masterisé par Jean-Pierre Bouquet. Landscapes in composition (c'est son nom) débarque en septembre 2007 via Bent Records alors que le groupe prépare une tournée afin d'en assurer la promotion.

Hard Off Hearing / Chronique EP > Landscapes in composition


Hard Off Hearing - Landscapes in composition Foutraques mais pas uniquement, post-coreux mais pas seulement, également adeptes d'un death-métal qui blaste, les Hard Off Hearing se mettent au service d'un métal d'une impeccable technicité et d'un dynamisme certain, le tout accompagné d'une agilité à colorer le tout de belles parties mélodieuses. Durant cinq pistes et vingt-cinq minutes, pas ou très peu de place accordée à la contemplation dans les paysages dépeints par Hard Off Hearing. Et même si le groupe instille des intentions de calme (le très tempéré "Victims of the habits") au creux de périodes en prise au chaos latent (le beaucoup plus radical "Forgotten gate"), c'est dans le but de souligner des moments intenses, abrupts qui ne tardent pas à exploser. Pour que l'équilibre entre déchaînements tendus (mosh parts de "Shadows romance") et instants raffinés (guitares de "Perfect disorder") soit restitués au mieux, le groupe s'est permis de s'offrir les services du couple Biguet / Bouquet. Coutumier du fait, le duo de choc de la production "made in france" procure une dimension énorme à Landscapes in composition. L'efficacité des titres et le travail sur le son, hauts-de-gamme tous les deux, sont bien au rendez-vous mais on perçoit encore la jeunesse du quintet lorsqu'il emprunte, le temps d'un titre, la martialité et le monolithisme d'un ???? ou, plus longuement, certaines habitudes de Textures. Mais avec le temps, le groupe devrait asseoir son identité (déjà bien présente) et constitue déjà une figure montante de la scène métal hexagonale.
Après une compil' (Nuisance sonore) recelant des bonnes surprises, puis les sorties de Hypnosis et Tremore ainsi que du split CD réunissant Escarres et Greenwald, Bent Records fait sa réapparition avec un jeune poisson nommé Hard Off Hearing. Un poisson qui risque d'être très gros s'il continue sur la lancée de cet EP tout simplement dévastateur.