metal Métal > Frozen Time

Biographie > temps glacé

Etablir l'arbre généalogique de Frozen Time n'est pas aisé, même quand on les connaît depuis longtemps... Les plus "vieux" membres du groupe jouent ensemble depuis plus de 10 ans et c'est certainement avec Hag Ridden que les choses ont commencé, les multiples changements de line-up n'ont pas eu raison de Benny (grand manitou et guitariste) et de David (batteur) toujours en place. C'est du temps de Dark Ages que le combo trouve sa voix avec celle de Ben (chanteur aujourd'hui de Bioshanka et qui était auparavant passé dans MAOF, groupe culte dans l'audomarois (la région de St-Omer, dans le Nord Pas-de-Calais !) et où Li, actuellement chanteuse chez les post-rockers de Jean-Pierre XXVII, était bassiste...). Et voilà, on s'égare très rapidement... Quand les temps sombres ont vu partir Antoine puis Ben (qui a déménagé chez Bioshanka), le groupe a changé de nom pour Frozen Time, John est arrivé au poste de guitariste puis Jess à celui de chanteur, la place de bassiste étant prise par une machine... Depuis 2002, le groupe n'a plus bougé et a sorti plusieurs démos dont la remarquée W, voici leur nouveau maxi, leur plus abouti, voici Light.
Fin 2004, le groupe et Jess se séparent, aprés plusieurs mois de recherche, c'est Marie qui intègre Frozen Time qui se reconstruit un nouveau répertoire et retouche ses vieux titres, une nouvelle démo voit le jour fin 2006 : The time as come.
Entre 2008 et 2011, le groupe est très discret... Il nous prépare Lifelines et remonte sur scène fin 2011 avec Pad à la batterie puisque David a décidé de cesser ses activités...

Frozen Time / Chronique LP > Lifelines

Frozen Time - Lifelines Frozen Time n'a donc jamais le temps de progresser en tant que groupe, il leur faut toujours remettre les choses à plat pour intégrer un nouveau membre... Et forcément s'interroger quant à la suite à prendre... D'autant plus quand c'est un membre historique (en l'occurrence David) qui quitte une entité qu'il a largement contribué à construire... Pad a donc du s'attaquer aux parties batterie de Frozen Time et n'a pas eu le droit à un galop d'essai car les Audomarois ont cette fois-ci décidé de ne plus repasser par la case EP et ont enregistré un album complet intitulé Lifelines.
Ambiances assez tendues avec des guitares toujours prêtes à se faire entendre, Frozen Time a beau avoir gagné en douceur et donc s'être davantage orienté vers une pop à la The Gathering des années 2000, il reste un groupe formé par des amateurs de métal et des musiciens perfectionnistes. Au début de l'album, on peut être désarçonné par le chant en français de Marie ("Elle danse"), pour moi ça passe assez mal mais cela tient plus de la composition dans son ensemble que du français en lui-même car l'autre titre dans notre langue ("L'homme vorace") passe lui beaucoup mieux avec un esprit ritournelle (1, 2, 3, 4 L'homme y es-tu ?) entêtant et glauque à la fois car l'homme peut être un loup pour l'homme... Les 10 autres titres sont en anglais et utilisent au mieux la douceur vocale et des mélodies simples mais efficaces ("In your letter", "A wish to go on"), d'ailleurs c'est quand ça s'énerve un poil que la chanteuse montre ses limites ("I am his voice"), on préfère donc suivre les Frozen Time dans leur nouvelle direction musicale, plus pop-rock avec toujours une grosse dose de samples et des ornements électroniques. Pour se faire plaisir et parce que c'est avant tout pour le public que joue la bande à Bernie, elle reprend le tube "Zombie" de The Cranberries, ça fonctionne toujours en live et ici également car le timbre de Marie correspond assez à celui de Dolores, on peut juste reprocher au groupe d'avoir été trop respectueux de la version d'origine et de ne pas y apporter leur patte personnelle pour totalement s'approprier le titre.
Lifelines bénéficie d'une production très propre, de très bonnes idées, de jolies mélodies, c'est donc une belle autoprod' qui mérite de s'exporter au-delà du cadre régional.

Frozen Time / Chronique EP > The time as come

frozen time : the time has come Frozen Time étant un groupe "de chez moi", je les suis depuis leurs grands débuts (il y a quand même plus d'une dizaine d'années si on considère que Dark Ages était l'embryon de Frozen Time...) et malgré les changements de line-up, les nordistes restaient cohérents, réussissant (avec de la patience) à trouver d'excellents remplaçants, Jess ayant par exemple réussi à succéder à Ben dans la même veine grungy.
Trouver un troisième chanteur de ce style et avec un bon niveau dans le coin étant trop difficile, c'est la douce voix de Marie qui vient désormais se poser dans nos oreilles. Exit le timbre grungy donc et direction le paradis et les influences heavenly voice... Un changement radical qui a fait évoluer la musique du combo, dans l'ensemble moins agressive, se rapprochant en cela de Scene Of Elation ou de The Gathering. En résultent des titres plus soft où la voix et les mélodies ("Help me", "The other side") l'emportent sur les rythmes et les boucles typiques des Frozen Time. Les guitares ne sont pour autant pas ranger dans leurs étuis, avec "Clown" ou "The dead souls speak to them", Daniel et Jonathan continuent de distribuer des riffs puissants.
Le nouveau visage que Frozen Time présente sur The time as come est difficile à décrire sans penser au passé, à toi de te faire une idée, si possible sans écouter "Skydance", le titre très, trop ?, électro, le seul qui soit décevant.

Frozen Time / Chronique EP > Light

frozen time : light Frozen Time présente 5 titres intégralement enregistrés, mixés, masterisés, produits et emballés par eux-mêmes, un travail titanesque pour un résultat impressionnant, si seulement toutes les démos "faites à la maison" avaient ce niveau-là... On peut donc pleinement apprécié leur style particulier qui mixe influences métal (les guitares), ambiances doom ou gothiques (les samples) et envolées grungy (le chant). Le mélange a de quoi surprendre mais pour peu qu'on l'accepte, on devient vite accro à leurs mélodies. Jouant sur les tempos et la présence des boucles programmées, les guitaristes et Jess savent attaquer comme rester sur une défensive douceur ("Words from the heart"). L'atmosphère qu'ils installent par les nappes de synthé sert parfaitement le chant et on s'élève ou s'enfonce avec lui au rythme des roulements de David ("Sunrise"), pesantes et assez tristes les ambiances collent également avec des textes en anglais plutôt romantico-dépressifs ("Slave"). A cela il faut ajouter des intros travaillées ("Lovers of the full moon light"), quelques breaks forts utiles à la relance des titres, de sympathiques passages de guitares, un jeu clair et précis en batterie...
Pas évident d'imaginer un groupe comme The Gathering ou Moonspell avec la voix d'Eddie Vedder (Pearl Jam) et si tu restes sceptique quant à un éventuel résultat, peut-être que Frozen Time apporte des éléments de réponse, en tout cas, pour moi, c'est la preuve qu'un groupe autoproduit peut s'exprimer dans son registre, aussi singulier soit-il, et ce avec talent.