metal Métal > Fear my thoughts

Biographie > Fear my thoughts

Fondé en 1998, Fear my thoughts devient rapidement en groupe en vue de la scène métalcore européenne, à côté de groupe comme Heaven shall burn ou Caliban. Enfin dixit la courte bio, après tout métalcore, n'est qu'une étiquette parmi tant d'autres. Grosses guitares, chant écorchés, ces 5 énervés ont de l'énergie à revendre. A ranger pas trop loin de God Forbid, Heaven shall burn ou Converge, entre le rayon métal et la section hardcore, Fear my thoughts risque de donner des frayeurs à votre petite soeur.

Fear my thoughts / Chronique LP > The great collapse

Fear my thoughts : The great collapse The great collapse, cet album porte bien son nom, c'est un effondrement de guitares volubiles qui tirent leur énergie d'un cercle de violence. De nombreuse influences death ou trash de font ressentir dès la pièce maîtresse qu'est "The great collapse", attaques sans répit, avalanches sonores, Fear my thoughts n'en n'oublie pas pour autant le synthé qui débite quelques violons pré-digérés.
Quelques titres qui tonnent plus fort qu'un orage, "Rituals" ou "Hollow inside" cinglent contre la peau. Une production bien clean, qui met en avant la férocité ou la rage de Fear my thoughts, c'est selon, mais qui met tout le monde d'accord sur les riffs assassins de The great collapse.
De hardcore, Fear my thoughts en a la rage, la poigne, mais en aucun cas le format, entre 5 et 6 minutes par titres. Du métal, Fear my thoughts prend les racines old school, plus proche des trasheux de God Forbid que de Metallica (même si "Norm AD" à un petit passage à la Cathedral), et une violence rapide, presque génée, à laDillinger Escape Plan. "Challenge" en est un, avec un passage tout calme titillé par une basse qui déambule à tout va, pour s'éteindre sous un passage où les guitares prennent l'avantage sur un chant qui exulte -I declaim-, et fout une grande claque avant que le reste du groupe parte sur une cohue endiablée.