metal Métal > Ego Miss Blinded

Ego Miss Blinded / Chronique EP > Tipping point

ego miss blinded - Tipping point Ego Miss Blinded serait déjà au moment charnière (Tipping point) de son existence ? En tout cas, ce nouvel EP les maintient sur la scène médiatique et leur donne une bonne excuse pour refaire des concerts (même s'ils n'ont pas vraiment besoin de ça !). Pas de grand changement depuis ... A view, on navigue toujours entre Hard Rock old school ou rock burné avec des passages de bravoure instrumentale (le solo de la fin de "Alive" passe très bien sans être d'une technicité folle). L'ensemble ne rutile pas de modernité mais qui a décidé que ce style de musique appartenait au passé ? Pas eux en tout cas qui s'éclatent à envoyer du riff ("The knife yo your throat") et de la disto ("Raise your head part 1") ou à calmer le jeu ("Alive", "Raise your head part 2"), et quelque soit le registre, le groupe est à l'aise, ne semblant jamais forcer pour faire passer son high energy rock n' roll. Pourtant, il y a du boulot derrière ces quelques compositions, que ce soit dans le choix des sons, des petits arrangements, des transitions, des intonations, pour que tout coule aussi facilement, c'est que tout est bien pensé, bien réfléchi. Reste à savoir si cette sauce est à ton goût, et pour ça, il n'y a qu'un moyen de le savoir : écouter.

Ego Miss Blinded / Chronique LP > ... A view

Ego Miss Blinded - ... A view Power rock ou light métal ? A toi de voir mais Ego Miss Blinded n'a pas choisi et joue autant dans le registre du MetallicA des années 2000 ("The road to the west") que dans celui d'un groupe de (hard) rock des seventies ("Gate of south"). Pourtant Phil (au chant, ex-plein de groupes), Jaff (à la guitare, fondateur du label qui porte son nom et qui livra des albums de Nihil, Lofofora, Enhancer...), Shag (à la basse, ex-Zuul FX) et Keuj (à la batterie, ex-Watcha qui a remplacé Cédrico) ont joué dans plein de projets plus ou moins marqués par d'autres styles que celui qui les réunit aujourd'hui. Un style qu'on peut résumer à un rock dur mais pas dénué de mélodies, elles sont omniprésentes et puissantes, jouant parfois très bien avec la guitare ("Summer breath"). Les gars ont pas mal d'expérience et savent doser la part de chaque instrument pour obtenir un équilibre alors le petit solo, le break, le pont, ... tout passe avec facilité et l'ensemble s'écoute assez facilement (si ce n'est les bugs de l'édition du CD promo avec de longues minutes de blanc après certains titres comme ce "Time to sleep" assez chelou que, du coup, je zappe). Au final, ... A view est plutôt sympathique et si le ton n'est pas moderne, il reste "hors du temps" et peut toucher plusieurs générations.