Entre l'Espagne et le Maroc, il y a un petit rocher nommé Gibraltar en souvenir d'un chef musulman qui s'en était emparé au huitième siècle (Gibr Al Tariq = rocher de Tariq)... Quoi ? Qu'est-ce qu'il nous fait chier Oli avec son histoire géo ? C'est bien simple, c'est parce que les membres de Breed 77 sont originaires de Gibraltar et que ça a son importance puisque l'album du groupe est très imprégné de la culture ibérique, d'ailleurs son nom n'est-il pas en espagnol ? En fait, cet album est éponyme mais on retrouve sur la pochette comme dans le livret le terme Fecundacion qui devrait devenir le surnom de ce premier album.
Les deux membres fondateurs de Breed 77 sont Danny (guitariste) et Stuart (basse) qui jouaient ensemble au sein de Winter of Torment et ont voulu former un groupe avec uniquement des 'compatriotes'. Ce projet prend forme en avril 96, à Londres, c'est d'abord sous le nom de Breed qu'ils délivrent des concerts avec au chant Paul et à la batterie Lawrence (remplacé l'année suivante par Nick, lui-même remplacé par Pete fin 98). Ils tournent en Angleterre mais aussi en Italie, au Portugal et en Espagne, partagent des scènes avec One Minute Silence, Pist-On, Black Sabbatth, Misery Loves Co., My Ruin, Kill 2 This ... et sont devenus Breed 77... Deux autres bassistes ont aussi officié au sein du combo avant que Stuart ne retrouve sa basse... Breed 77 a sorti 2 Eps : The message (98) et Volume one (99), est a ensuite signé chez Infernal Records (le label de Miocene !), l'album est sorti en France au printemps 2002 et c'est un régal...