metal Métal > Blunts Box

Biographie > une boîte qui a fermé

Formé en 1996, à la base pour reprendre des titres acoustiques, Blunts Box est vite rattrapé par la fée électricité, et surtout par le désir de composer. Blunts Box compose, cherche à garder son originalité, exprime ses émotions, les ambiances sont assez particulières, les guitares travaillées. Blunts Box est influencé, et ne le cache pas, par des groupes comme Alice In Chains, Pearl Jam, A Perfect Circle, Faith No More pour le côté rock, et Tool, Deftones pour le côté métal. D'ailleurs le groupe est assez difficile à cerner, comment étiquetter métal un groupe qui revendique Pink Floyd dans ses influences ? Cpendant la touche un peu intimiste chère à Deftones est omniprésente tout au long de l'écoulement sonore de Blunts Box. Après tout, pourquoi vouloir étiquetter le style d'un groupe, il suffit de se laisser bercer par la musique...

Blunts Box / Chronique EP > Blunts Box

blunts box Première notes et toutes premières impressions sur les influences, en vrac A Perfect Circle, pour l'attaque de la guitare, mais un Leto se distingue aussi pour cet aspect particulier de l'équilibre chant/guitares saturés, après la nature propre de Blunts Box se met à l'oeuvre et travaille au coeur cet aspect propre de leurs compositions, batterie subtile, discrète mais efficace, guitare omniprésente et chant mis en avant, l'amalgame est assez homogène, langoureux, intimiste, très réflexif en tous cas, et laisse des pans entier de violence s'écrouler, l'ambiance est à la contemplation, le riff de guitare devient entêtant, soutenu par une voix mirifique, insidieuse, accroche plus violente et plus incisive, beaucoup plus incisive, un peu décalée, un peu plus poussée, mais qui s'insère a posteriori à la suite, où l'atmosphère se densifie, se complexifie sans tomber dans les clichés, en sachant garder cette touche d'originalité étincellante, palm-muting, avalanche sonore, découpée, cisélée sur ce refrain en dent de scie assez extatique. Tout ça pour un premier morceau "See you", Blunts Box, en a sous le capot... L'ambiance particulière de Blunts Box poursuit son oeuvre de scarification, la basse devient indispensable, prohéminente, un côté Tool, l'alchimie continue et emprunte des voies plus spirituelle, deux chants s'entremmêlent pour un ravissement sonore, et toujours ce subtil équilibre de guitares. "The scar" continue ce que "See you" avait entamé, le son est bon, les ambiances particulièrement bien ciselées, le chant particulier ne laisse pas indifférent, assez influencé par l'école américaine de ses dernières années. Mais Blunts Box sait se faire plus convaincant, plus vindicateur, avec plus de violence sur un "On the chair" haut en couleur, quelques passages élimés, mais l'ensemble tient la route, surtout quant le chant se laisse aller à ses profonds mouvements intérieurs, un solo de guitare épicé, qui colore, met la pression, donne une autre dimension à la composition. La basse tient un rôle particulier dans les ambiances de Blunts Box, entre mélodie sonore de fond indispensable à l'équilibre et instrument solo qui apporte la couleur du morceau, l'orientation musicle, la direction à prévilègier. Quatuor équilibré, Blunts Box, pour sa première démo, livre 4 titres pleins d'espoirs, pleins de direction musicales. La maturité aidant, Blunts Box est un groupe prometteur qui faut surveiller d'un oeil attentif...