Black Sites - In monochrome Si Black Sites connaît des débuts fulgurants, c'est que ce combo venu de Chicago compte dans ses rangs deux ex-Trials (Mark Sugar et Ryan Bruchert) et deux autres loustics au CV sympatoche pour qui s'intéresse de très près à la scène métal du côté de l'Illinois (Immortal Bird, Without Waves, Nequient...). Voilà pourquoi un groupe à peine formé (2015) sort déjà un premier album chez Mascot Records (Volbeat, Lody Kong, Vola, Black Stone Cherry...). Moins secret que leur nom le laisse présager, le quatuor annonce la couleur directement, ce sera une cinquantaine de nuances de noirs. Avec un premier titre qui ressemble à un Mastodon qui aurait un chant très clair, c'est d'ailleurs ce grand écart entre une très belle voix et un son d'ensemble très granuleux et sombre qui fait tout l'intérêt de cet opus. Impression confirmée avec "Dead languages" et des parties vocales plus lourdes et engagées, que ce soit en célérité ou en puissance, Mark Sugar est à l'aise quand il s'agit de varier son chant, poussant jusqu'au plus tendre sans tomber dans le ridicule ("Hunter gatherer"). Côté instrus, les gaillards donnent aussi dans différents registres et n'ont pas peur de faire traîner leurs compos sur plus de sept minutes ("Monochrome", "In the woods") sans qu'on ne s'ennuie. Au final, c'est loin d'être monochrome.