metal Métal > Agresión

Biographie > agression hispanisante

L'histoire d'Agresion est celle de deux frères chanteurs/guitaristes Alejandro et Juan Manuel, ils jouent dans Epitafio, un bon groupe métal au Vénézuela, leur pays où ils ont ouvert pour Sepultura et joué dans les plus gros festivals. En 1995 le groupe split et les deux frères émigrent vers les Pays-Bas, c'est là qu'ils forment avec Marcel (basse) et Jasper (batterie) un nouveau groupe : Agresion. Ils jouent dans tous les clubs d'Amsterdam, parcourent le plat pays, ouvrent à nouveau pour Sepultura mais aussi Green Lizard, Crowbar, Cypress Hill ou Undeclinable Ambuscade... Sur, leur premier album sort en 2000, il est accompagné de 2 clips, fait connaître le groupe jusqu'au Japon et les emmène en Amérique en Sud où leur manageuse est ... la mère de Max Cavalera (ex-Sepultura, Soufly) !!! Leur tournée mondiale prend fin en mars 2002, ils retournent en studio, avec Zlaya Hadzich (Sonic Youth, The Gathering) pour enregistrer ce Cultura 3. Ils participent à l'étape néerlandaise de l'Ozzfest et vont enchaîner sur une nouvelle tournée...

Agresión / Chronique LP > Cultura 3

agresion : cultura3 Agresion fait du métal teintée de néo, de hardcore, de mélodies et utilise au mieux les possibilités de ses deux chanteurs. Dés le premier titre, "Forget", alternent les passages calmes, mélodieux, au son très clair et les passages très sombres, saturés, distordus ou le chant se fait plus rauque, plus agressif, il est même parfois rappé. Agresion allie des sonorités et des structures néo avec un chant et des riffs très hardcore, leurs titres sont très riches et bien mis en place, sans être aussi différent l'un de l'autre que pour Black Bomb Ä, l'ensemble des 2 voix peut cependant y faire penser... Sauf qu'Agresion multiplie les breaks et moments calmes au sein de ses titres, rappelant en cela les Deftones ou After Feed-Back. Le titre de l'album est aussi celui du troisième titre : "Cultura 3", titre où le groupe donne son avis sur la mondialisation culturelle, opposant les riches (américains) au reste du monde et plus particulièrement aux nations pauvres (la leur, le Vénézuela par exemple), le chant principalement en anglais laisse quelque place à l'espagnol. Seul le titre "Sur" est intégralement dans leur langue natale, sont-ils moins à l'aise avec elle ? le titre essentiellement rap-métal est assez lassant. Agresion est définitivement plus intéressant quand ils jouent avec les mélodies (guitare/chant) et leur énergie de masse comme sur "That day" ou "My sin", morceau où est invité Remi Tjon Ajong (de je ne sais pas quel groupe !). Au final, Agresion donne un très bon album de métal morderne, porté par le double chant et des guitares très inventives.
En plus des 11 titres, cet album offre une énorme plage multimédia avec un clip live, un clip (sous forme de dessin animé), une galerie d'oeuvres d'art (d'un de leur roadie !), des photos... le tout fort bien présenté.