metal Métal > 9 Millimètres

Biographie > 9 mm

Formé depuis 1998, 9 Millimètres montre une fois de plus la valeur de la scène rock/métal hexagonale. Originaire du Tarn et Garonne, 9 Millimètres oeuvre dans un registre métal où les mélodies et la puissance du son ont une saveur toute particulière. Se rapprochant de Leto ou Zombie Eaters pour ces raisons, l'alchimie de 9 Millimètres reste cependant fortement originale et possède une identité propre. Le groupe s'est par ailleurs déjà produit aux côtés de Lofofora, Watcha, Svinkels et Zombie Eaters.

9 Millimètres / Chronique LP > Irréversible

9 millimetres : irreversible Premier album pour 9 Millimètres, Irréversible est doté d'un potentiel intéressant.
Capable de titres explosifs comme "Irréversible", "Rien n'est plus pareil", "Je ne pense pas que les choses vont changer", ou "Candelian", 9 Millimètres met en avant sa dimension mélodique sur d'autres titres comme "Lost Love" ou "Nature Humaine".
9 Millimètres tranche par son chant parfois très en avant, plutôt mélodique, et souffre à priori des comparaisons, des références antérieures à l'écoute de "Irréversible". Cependant, une fois passées les premières impressions, l'originalité et la différence de 9 Millimètres, "Irréversible" se transforme peu à peu en un album ayant une place de choix dans sa CD-thèque.
Mélodie fortement mise en avant, chant au premier plan, "Au fil du temps" donne le ton, rythmique brute et chant qui ondule sur ces guitares saturées, paroles loin d'être insipides : "Pourquoi les gens sentent-ils obligés de charmer les autres pour se sentir exister ?". 9 Millimètres se distingue par la force de son chant, sa mise en avant et les mélodies qu'il produit, comme sur "Plus rien à prouver", mais n'oublie par pour autant de délivrer des passages puissant, haut en décibels, tel un barrage d'accords, ces passages propulsent d'ailleurs "Plus rien à prouver" sur une autre dimension sonore, entrecoupant des passages feutrés très intimistes.
Autant certains groupes intègrent des scratchs pour suivre un certains effet de mode, autant les scratchs de 9 Millimètres apparaissent tout naturellement au sein de l'assemblage musicale et sonore que le groupe délivre. Parfois un peu monotone sur les refrains, 9 Millimètres relance la machinerie efficacement sur des passages carré dynamique et survitaminé. Rappelant parfois vaguement Incubus ou Viridiana, pour les accents de certaines compositions, 9 Millimètres reste réellement presque inclassifiable, métal au groove puissant ou métal mélodique, mais dans tous les cas accrocheurs.
Toujours est-il qu'après les 3 premiers titres explosifs de l'album, 9 Millimètres commence à se livrer, doucement, laissant entrevoir sa puissance mélodique, ces ponts destructeurs et son instinct millimètrique. Cela serait sans compter sur la bombe qu'est "Irréversible", titre éponyme de l'album, qui fait tomber les obscures comparaisons, grosses bouffées de guitares massives, scratchs déments, puis une guitare qui martèle sur une pente mélodique, accompagnée par une basse qui se fait entendre avec génie et un chant qui s'extériorise, qui résiste mal à ne pas exploser, le refrain est un délice, un groove démentiel "Rien n'est irréversible".