metal Métal > 37 StabwoundZ

Biographie > 37 tout de même

37 StabwoundZ est un combo formé par Servé (ex-guitariste de Born From Pain) en 2001, il s'entoure de Mike (chant), Roy (batteur) et Richard (basse) pour commencer les répétitions. La première démo, en 2002, Ain't life grand... leur permet d'être pris au sérieux et d'enregistrer un premier album, Embrace solitude qui sort en avril 2004. Ils enchainent alors les concerts et les festivals, l'occasion pour eux de croiser le fer avec The Dillinger Escape Plan, Madball ou Crowbar... Forcément repéré par GSR Music, ils signent chez eux et livrent leur deuxième album en septembre 2006 : A heart gone black.

37 StabwoundZ / Chronique LP > A heart gone black

37 Stabwoundz : A Heart Gone Black Malgré le lourd passé hardcore au sein de Born From Pain de Servé Olieslagers (rien à voir mais la traduction de ce nom ne donne-t-elle pas "les bières d'Oli" ?), 37 StabwoundZ est avant tout un groupe de métal !
Un métal assez ouvert qui lorgne vers le néo/power (les harmoniques artificielles à la Machine Head), le néo/thrash (Sepultura), le métalcore et même vers le death de par quelques parties vocales très lourdes (dont les origines sont certainement à aller chercher du côté obscur du HardCore). Bref, du métal qui tabasse avec des rythmiques pesantes et des grattes incisives à moins que ce ne soit l'inverse... En tout cas, les parties instrumentales sont redoutables d'efficacité même si elles ne sentent pas toute la nouveauté (là, on retrouve le passé de hardcoreux !). Là où 37 StabwoundZ se fait remarquer, c'est avec son chant et ses variations toutes aussi bien envoyées que maîtrisées, un chant agressif et percutant, un autre très lourd et oppressant et un dernier ultra clair et mélodieux, Mike se balade dans tous les registres et c'est suffisament rare d'avoir un tel mélange de bonne qualité qu'on est rapidement accroché. Et comme A heart gone black est bien produit (par Tommie Bonajo, guitariste de Blind Sight) et bien mixé, aucun des aspects du chant ou un instrument ne prenant le pas sur un autre.
A heart gone black est également très homogène, aucun titre ne se fait vraiment remarquer par rapport aux autres, si tu aimes celui que tu écoutes (il y a deux titres sur leur site), il y a de forte chance que tu les aimes tous...