indus Indus > Grrzzz

Biographie > Grr + Zzz

Voilà près de 10 ans que les acteurs activistes de Grrzzz, Pimpox et Pépé, maintiennent leur entité en vie. Le temps pour le duo de sillonner les routes d'Europe, de s'exprimer sur les scènes autonomes et d'y déverser son "punk-industriel". Punk dans l'esprit et la démarche, indus dans sa mise en forme, Grrzzz, usager d'un Do It Yourself forcené, a pu sortir Un peu de souplesse dans les barbelés en 2002 via Sordide Sentimental. C'est par le biais de Maloka (Guarapita, Calavera, Ataxia, La Fraction, ...) que voit le jour Optima ferox durant l'année 2006. Revenant du "Stakhanov tour 2008" (à travers différent pays et en compagnie de Feromil lors de sa troisième partie), le groupe a de nouveaux concerts programmés et envisage la sortie d'un nouvel album l'an prochain.

Grrzzz / Chronique LP > Optima ferox

Grrzzz - Optima ferox Complètement détraquée, sérieusement allumée, se jouant des protocoles, la musique de Grrzzz s'inscrit pleinement dans le mouvement "punk-industriel", pour la classifier grossièrement. Pépé colle sa gratte et son chant aux claviers de Pimpox et en résulte un joyeux big-bang foutraque, un chaos exquis pour les neurones qui m'habitent. D'autant plus que l'univers décalé de Grrzzz n'est pas sans m'évoquer celui d'un autre binôme, je vous le donne en mille, Bëat In Zën. Sauf que Grrzzz ajoute une connotation rock (surtout punk d'ailleurs) bien plus prononcée à ses compos. Justement, les auteurs de Optima ferox travaillent dans un des sillons possibles de Punish Yourself et dans ces circonstances, il n'est pas étonnant d'apprendre que le mastering de la galette ait été exécuté par VX69, frontman du combo fluorescent. Messages subliminaux (les born to consomme de "Animal sacrifice"), ambiances futuristes, amalgames décadents et transes convulsives font parfaitement l'affaire des Grrzzz. Alors que les saccades technoïdes d'un titre comme "Yayaw" nous emmènent sur les traces de Palindrome et que le minimalisme ambiant et la noirceur latente évoquent ce qui a pu se produire une vingtaine d'années en arrière (Les Tétines Noires & co.).
L'aspect radical et, à quelques égards, décousu de l'objet en laisseront certains sur leur faim mais cet Optima ferox reste tout de même une bonne synthèse des mouvances punk et techno, alliées en toute impunité par de fantasques Grrzzz.