indus Indus > Björk

Biographie > Björk Guðmundsdóttir...

Björk Guðmundsdóttir alias Björk est née en 1965 et avant de devenir une artiste brillante en solo, il lui faudra un premier album anecdotique en 1977 mais c'est véritablement chez les The Sugarcubes qu'elle effectuera ses premiers pas de 1987 à 1992, date où elle commence déjà s'intéresser à un univers moins restrictif et plus éclaté. Elle s'exile à Londres cette même année ou elle va bosser avec le producteur de Massive Attack (Nelle Hooper) sur son première album logiquement intitulé Debut. La suite ? tu la connais : de singles cultes ("Human Behaviour", "Army of me, beaucoup d'autres), des albums tout aussi cultes (Post, Homogenic, Medùlla) et un aura...culte. Björk est à ce jour l'une des artistes les plus influentes en matière de trip-hop electro et l'une des premières exportations de son pays, l'Islande.

Discographie : albums studios, B.O, compilations lives et autres raretés.

Björk (1977)
Debut (1993)
Post (1995)
Telegram (1996)
Homogenic (1997)
Selmasongs (2000)
Vespertine (2001)
Family tree (2002)
Greatest hits (2002)
Live box (2003)
Medúlla (2004)
Drawing restraint 9 (2005)
Volta (2007)
Voltaïc (2009)

Björk / Chronique DVD > Voltaic

Björk - Voltaic On va pas vous refaire un cours d'économie pour les nuls mais tout ce qui est rare, est par extension cher et Björk en live se fait plutôt rare dans nos contrées donc la moindre de ses apparitions se monnayent à prix d'or. Pour les fans qui ne payent pas l'ISF et qui n'ont pas envie de vendre un rein sur e-bay, l'un des meilleurs moyens de pouvoir re-voir l'artiste islandaise en live, c'est le DVD, surtout qu'elle n'est pas avare en la matière. Surtout (bis) qu'un nouveau coffret du nom de Voltaic vient de sortir et que dans son genre, c'est plutôt du très très lourd : 2cds/2dvds remplis jusqu'à ras-bord et un contenu qui oscille entre le dispensable mais sympa et le carrément excellent. Le premier CD contient une répétition pour la tournée Volta avec pour intérêt principal d'avoir les relectures de morceaux à la manière de Björk version 2008 car elle n'hésite pas à martyriser ces morceaux probablement mués par l'ambition d'une artiste constamment en mouvement : "Hunter" et "I miss you" se retrouvent ainsi nappé de cuivres, "Army Of Me" est doté d'une nouvelle peau bionique. De plus, qui dit répétition, dit pas de public qui masque parfois la musique en live et c'est complétement bien vu en terme de choix : cela permet d'en apprécier d'autant plus les petits réarrangements qui sont toujours effectués avec énormément de goût. La seconde galette est évidemment la plus indispensable : Björk en live à Paris et sur son île, deux shows qui font se côtoyer des prestations colorées, une set-list qui ne joue pas la facilité en ne piochant pas forcément dans les hits du best-of, des titres retravaillés pour l'occasion donc, une Björk électron libre qui impressionne par la justesse de son chant et la débauche d'énergie pour divertir comme il se doit un public déjà acquis à sa cause. L'ajout du concert de Reykjavik est plutôt le bienvenu car le celui de Paris se révèle être assez court et laissera le spectateur du Dvd sur la faim. Enfin, les derniers CDs/DVDs rassemblent des vidéos, des clips effectués pour l'album Volta et des remixes par différents intervenants (Modeskeletor, Simian Mobile Disco) : quant l'on sait l'importance des clips dans l'univers de Björk, il est inutile de préciser que c'est un complément indispensable à voir tandis que le CD de remixes laisse une impression plus mitigée inhérente à la difficulté de l'exercice mais aussi à des versions très orientées hype/dancefloor ("Innocence" sur la seconde piste sonne comme du Daft Punk plus ambitieux mais agaçant), certains apprécieront, votre serviteur très moyennement. J'aurais été curieux d'entendre par exemple un relookage par la tête pensante de Radius System qui s'en était brillamment sorti avec Portishead. Au final et malgré les petits bémols qui pourraient être des atouts en fonction des sensibilités, Voltaic semble être un objet carrément indispensable pour les amateurs de Björk.