Aña - Never Cette année 2017, on a rencontré Moonya, avec son sympathique EP de 5 titres eye (confère la chronique dans le MAG 28), qui proposait une ballade paisible et singulière avec une bande son dream pop bien sympathique. Mais c'est depuis plus de dix ans que Moonya (alias Amandine) officie avec David au sein de Aña dont les 3 premiers albums avaient déjà charmé les oreilles du Fenec. On les retrouve donc tous les deux avec ce nouvel EP de 4 titres Never, sorti lui aussi en 2017. Deux projets menés en parallèle mais qui gravitent dans le même univers musical, une musique entre la new wave, l'electro et le trip-hop. La voix d'Amandine est toujours aussi douce et mélodieuse, et titille parfois le même timbre que le White shalk de P.J. Harvey. David y apporte sa maîtrise des sons électroniques, samples et claviers. 4 titres atmosphériques, dont un chanté en français, et également une reprise du « Secret fire » des feux Gun Club, agréablement revisitée. On continue donc de planer avec Aña, avec délicatesse et onirisme.