Follow us on Twitter
Twitter / W-Fenec
intervi OU : Ina Ich
Ban itw INA ICH
Facebook us
Facebook / WFenec.org

Index Forum Musique / /

Post les profs sont des branleurs...

Posté par Oli le Lundi 29 janvier 2007 à 22:15
qui n'a jamais entendu quiconque se plaindre de ces profs qui ne foutent rien de leurs semaines et sont tout le temps en vacances ?

Voici une mise au point nécessaire... écrite par Laurent TARILLON, enseignant de sciences économiques et sociales à Grenoble.

Actuellement, le temps de travail d'un enseignant de collège ou de lycée est de 18 heures par semaine. C'est, pour les professeurs certifiés, le seul élément fixe et clair relatif au temps de travail qui leur est demandé. Il a été fixé par une décret datant de 1950. Rendez-vous compte ! Ce qui détermine ce qu'un enseignant doit à la nation date de 56 ans. Il est vraiment temps de se pencher sur un problème aussi lourd de conséquences.

18 heures par semaines ! Quel salarié ne voudrait pas travailler aussi peu pour d'aussi bons salaires ?

Comment le législateur a-t-il pu créer en 1950 un statut aussi avantageux ? Il faut peut-être y regarder de plus près. En fait, ce temps a été conçu en prévoyant qu'un enseignant travaille 1,5 heures chez lui pour une heure devant élève afin de préparer ses cours, évaluer les élèves et actualiser ses connaissances dans sa discipline. Cela fait 18 fois 2,5 heures (1 devant les élèves et 1,5 à la maison), soit 45 heures hebdomadaires. En effet, le temps de travail légal de l'époque s'il était légalement de 40 heures par semaine, était en réalité de environ 42 h par semaine, sur 50 semaines.

Mais que s'est-il passé depuis pour les enseignants ? Rien ! Alors que pour les autres salariés il y a eu la troisième semaine de congé payé en 1956, puis quatre en 1969. Les 40 heures réelles ont été atteint au début des années 70 (elle était un droit depuis 1936). Mais ce n'est pas fini, il y a eu les 39 heures et la cinquième semaine en 1982, puis les 35 heures en 2000. En somme le temps de travail hebdomadaire pour les salariés a baissé de 25 %. Mais les enseignants doivent toujours le même service.

C'est au moins un enseignant qui écrit cela vous dîtes vous, en lecteur éclairé ! Certes je l'avoue, je fais partie de ces privilégiés. Car, comment peut-on parler de temps de travail sans parler des vacances ? Et bien justement, le législateur a tout prévu et cela de deux façon. D'abord 45 heures dues quand les autres devaient 42, ça c'est pour les petites vacances (Toussaint, Noël...). Car les vacances c'est pour que les élèves se reposent. Donc notre temps de travail était annualisé.
Mais, et les deux mois d'été alors ? Là, c'est un tout petit peu plus compliqué. Certains enseignants ne le savent même pas, d'ailleurs. Cela se situe au niveau de la grille des salaires. Notre grille a été, elle aussi, fixée en 1950 au même niveau que les autres cadres de la fonction publique recrutés avec un concours au niveau bac + 3. Mais à cette grille, il nous a été retiré deux mois de salaires, puis le résultat a été divisé par 12. (Par exemple si un inspecteur des impôts est payé 2000 € par mois il recevra 24 000 € par an, mais pour la même qualification, un enseignant recevra aussi 2000 € par mois mais sur 10 mois, soit 20000 € par an. Cette somme est ensuite divisée par 12 et donne 1667 € par mois.) Et oui chers lecteurs les enseignants ne sont pas payés pendant les grandes vacances.

Oui bon d'accord, peut-être que nous ne sommes pas si privilégiés que cela concernant le temps de travail. Mais côté salaires, quand même, nous ne sommes pas à plaindre ! Et bien soit, comparons. Nous sommes nettement en dessous de la moyenne des cadres du privé comme du public (qu'on nous prouve le contraire). Mais l'exemple le plus frappant pour moi de la dégradation de la valeur que la nation accorde à ceux qui éduquent ses enfants est le suivant. Le salaire de départ d'un enseignant en 1970 était 2 fois supérieur au SMIC. Aujourd'hui, il n'est plus que 1,2 fois plus élevé. Autrement dit si comme le PS l'a écrit dans son projet le SMIC augmentera de 25 % au cours des cinq ans à venir (et l'UMP l'a augmenté au même rythme annuel dès cette année), un enseignant débutant gagnera moins que le SMIC. Faudra-t-il en arriver là pour que la société se rende compte de la dégradation de notre situation ?

Alors oui le décret de 1950 est vieux ! Il est vraiment temps de le toiletter comme le disent nos gouvernants ! Mais dans quel sens ? Est-ce en faisant en sorte que devions travailler plus pour gagner autant comme veut le faire M de Robien ?
--
http://www.w-fenec.org
http://mesperles.over-blog.com

Commenter
Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.

Partager: facebook delicious blogmarks yahoo digg myspace

le 29/01/07 à 23:10 Par aureliO

[-] Re: les profs sont des branleurs...

aureliO
aureliO - 7829 msg
Terrier : DTC

il faut quand même remettre l'église au milieu du village, l'éducation nationale et plus généralement la fonction publique est le seul endroit où il n'y a aucun contrôle sur le salarié. Et ça, c'est étonnamment privilégié. Je connais des tas de profs qui ne foutent rien et qui sont toujours à leur poste, avec le même salaire (plus l'ancienneté), ça on le trouve nulle part ailleurs, et ce sont ces gens-là qui participent activement à l'éducation des futures générations. Evidemment, je connais également des tas de profs qui font bien leur boulot, mais c'est une question de conscience professionnelle, pas de fric. Une histoire d'honnêteté intellectuelle que l'on ne retrouve que très rarement... surtout parmi les salariés de ce pays, il faut bien l'admettre. Alors, oui, dans certains cas, les prof ne font pas un métier facile (notamment dans certains zones d'éducation prioritaire), mais c'est un autre sujet. Et la plupart des profs gagnent plus d'une fois et demi le smic que je sache. Maintenant, je trouve qu'être prof, c'est une question de choix et ça s'assume. Dans un sens comme dans l'autre.

Par contre, encore une fois, ce qui me choque, c'est le manque de remise en question, l'absence quasi totale de contrôle sur le travail d'un prof. Et ça, forcément, c'est préjudiciable. On n'avance pas sans remise en question, et c'est valable pour tout, surtout pour l'enseignement.
--
http://www.w-fenec.org/
http://www.w-fenec.org/~aureliO/ Lord of War

Répondre Citer

 

  • le 30/01/07 à 02:08 Par Cactus

    [-] Re: les profs sont des branleurs...

    Cactus
    Cactus - 2801 msg
    Terrier : Lille

    aucun controle salarié, oui et non, ca dépend ou, les conseillers ANPE par exemple sont tenus par des objectifs et il y a un système de primes qui marchent au mérite...en fait ca se rapproche asssez du privé et les enjeux autour de l'emploi font que les gens en haut ( les gouvernants ) presse un peu en bas ( les conseillers ) pour améliorer l'efficacité et la motivation...

    Sinon merci pour l'article, ca éclaire pas mal de choses et surtout la situation pas évidente des profs...

    Moi ce que je connais surtout, c'est la fonction publique territoriale ( j'ai fréquenté un peu et leurs compétences font que j'aimerai bien y bosser un jour ) et la facade qu'en ont les gens, ce sont les accueils des mairies ou il y a deux ou trois agents ( souvent femmes ) qui ne vont pas se battre pour servir l'interêt général et le public fait souvent l'amalgame pour toute la fonction public territoriale...alors que derrière, il y a du cadres et des agents qui avalent du boulot et les heures de taf en pagailles tout ça pour un salaire pas aussi palpitant que l'on peut penser...maintenant je comprends aussi tout à fait que lorsque l'on devient "fonctionnaire", la vocation exige un réel investissement de soi etc
    --
    Hey show me the way to the next Whisky Bar...
    ...and don't ask why

    Répondre Citer

     

    le 30/01/07 à 09:35 Par DonutsMan

    [-] Re: les profs sont des branleurs...

    anonyme
    DonutsMan - 825 msg

    voici la grille des salaires des profs :
    http://www.education.gouv.fr/personnel/enseigna...

    ca calme je trouve...

    Je croyais comme beaucoup de gens que faire ce boulot devait être mortel :
    1) les horaires : 8h30 -> 16h30 avec pleins de récré, c'est génial !!
    => oui mais : en récré, il faut surveiller les gosses, a la cantine, il faut surveiller les gosses, pendant les cours, il faut surveiller les gosses + faire ses activités. En rentrant chez soit, il faut faire ses prep (minimum 2 par jours et lorsqu'on débute et qu'on a pas l'habitude, c'est 1 heure par fiche), corriger les copies, tenir un cahier journal, etc etc...

    2) Les vacances : Ils sont toujours en vacances ses branleurs !!
    => oui mais : Comme précisé dans l'article, 2 mois non payés par an et les petites vacances et bien, il faut préparer ses cours, trouver des idées pour être original et ne pas refaire ce qui a été fait l'an passé, et l'année d'avant, et celle d'avant encore. Pendant les grandes vacances vous me direz? Et bien pourquoi ne pas tout reprendre à zero puisque les programmes officiels changent tout le temps !

    3) Travailler avec des mômes, c'est beau !
    => oui mais : les mômes ont bien changé, d'une part parce que les parents n'ont plus l'autorité qu'ils devraient avoir (merci également a la protection de l'enfance qui pénalise à la moindre baffe ...). Mais aussi parce que les enseignants ne peuvent plus rien faire non plus (a part renvoyer un môme de la classe ou de l'école, mais c'est probablement le meilleur moyen de marginaliser un enfant et de lui faire prendre le coté obscur de la force...)

    4) Ce sont des fonctionnaires, ils ne peuvent pas se faire virer, trop bien !!
    => oui mais : Pour devenir prof (des écoles), il faut obtenir un concours. Certes ce concours n'est pas ultra simple, mais il n'est basé en rien sur l'éducation, uniquement sur les programme et le bachotage. Voila pourquoi nous nous retrouvons avec des tas et des tas de profs, qui savent très bien apprendre par coeur, qui connaissent les programmes sur les bouts des doigts, mais qui ne savent pas éduquer, faire passer les messages, intéresser les enfants à leurs cours, etc etc. Et pour ça, il n'y a rien a faire, ces gens la sont invirable, et ce sont les enfants et donc la société qui en pâtissent...

    Voilà... Si on ajoute à ça la grille des salaires ridicule, moi je dis qu'il faut vraiment être motivé et aimer les enfants pour travailler dans l'éducation nationale...
    --
    C'est si simple de rendre la vie compliquée...

    Répondre Citer

     

    • le 03/02/07 à 14:59 Par aureliO

      [-] Re: les profs sont des branleurs...

      aureliO
      aureliO - 7829 msg
      Terrier : DTC

      à ce sujet.... votez Sarkozy :)

      http://www.lefigaro.fr/election-2007/20070202.W...
      --
      http://www.w-fenec.org/
      http://www.w-fenec.org/~aureliO/ Lord of War

      Répondre Citer

       

      • le 03/02/07 à 15:31 Par Oli

        [-] Re: les profs sont des branleurs...

        Oli
        Oli - 5909 msg
        Terrier : St-Omer

        ca fait 5 ans qu'il est au gouvernement et ses potes Fillon/De Robien n'ont fait que des conneries...

        là, dans beaucoup de colleges Ambition Réussite, on retire les profs apportés l'an dernier, rien que chez nous (un petit college), ce sont 81 heures profs qui vont disparaitre à la rentrée prochaine (soit environ 5 postes de profs !!!)

        et sinon, les profs sont notés par leur administration chaque année (la présence, la ponctualité, l'implication dans la vie de l'établissement...) et "de temps en temps" par des inspecteurs... c'est peu mais c'est pas non plus "rien du tout"...
        --
        http://www.w-fenec.org
        http://mesperles.over-blog.com

        Répondre Citer

         

        • le 04/02/07 à 09:06 Par DonutsMan

          [-] Re: les profs sont des branleurs...

          anonyme
          DonutsMan - 825 msg

          ce que je n'aime pas dans ce systeme tout de même c'est le status invirable du prof... Une fois que t'as le concours c'est bon, tu peux faire de la merde toute ta carrière (tant que tu ne fais pas de fautes grave) et t'aura toujours ton poste. Alors c'est sur il n'y aura pas d'évolution de salaire (a moins de se défoncer le jour de l'inspection.....) mais c'est grace a ce systeme qu'on a tous eu un ou plusieurs profs de merde (et je ne parle pas genre rebelle ouais mon prof c'est un batard j'ai eu 2 a mon interro, je parle de vrai prof de merde). Genre un prof d'histoire/geo en terminale qui nous passe des diapos de sa fille sur une montagne pour faire son cours... Des profs qui te notes sur tes opinions dans les dissert, des profs qui font expres de faire des controles impossible pour faire baisser les moyennes lorsqu'elles sont trop haute par rapport a la moyenne des autres prof du meme établissement, des profs notent sur 15 pour donner une note sur 20 (genre si t'as 15 c'est parfait quoi ...). Enfin bref... vivement que ca ce soit révolutionné... :flic:
          --
          C'est si simple de rendre la vie compliquée...

          Répondre Citer

           

          • le 04/02/07 à 12:36 Par Ted

            [-] Re: les profs sont des branleurs...

            Ted
            Ted - 8855 msg
            Terrier : F-C / Qc / IdF

            Le statut c'est peut être un problème mais au niveau de la formation des professeurs? Est-ce qu'un concours est vraiment la solution pour faire prof?
            --
            We turned away from instant stuff, our cracking codes were breaking up, our words were sucked out, it made them clean.

            Répondre Citer

             

            • le 07/02/07 à 18:34 Par Anonyme

              [-] Re: les profs sont des branleurs...

              En réponse à ce monsieur qui prétend qu'on a tous eu un ou plusieurs profs de m... : Ces quelques cas particuliers expliquent-ils à eux seuls la médiocrité de votre langue ?

              Il faut vraiment être de mauvaise foi pour en vouloir à ce point aux enseignants. Lorsque vous aurez fini de détruire l'éducation nationale et sa crédibilité, vous assumerez le fait de payer 18000€ par an pour que votre enfant aille dans un lycée correct ?

              Pour votre information il n'est pas impossible de virer un enseignant et le contenu de ses cours est tout à fait contrôlable. Lorsqu'un chef d'établissement soupçonne qu'il y a un problème de ce côté il est parfaitement en droit de convoquer l'inspecteur académique, lequel dépend du pouvoir exécutif de l'Etat. Un prof est ainsi un représentant de l'Etat et de ce point de vue il est souverain dans sa classe. C'est pourquoi il doit passer des épreuves très sélectives pour réussir et c'est aussi pour cette raison qu'il doit faire preuve d'une moralité exemplaire même lorsqu'il a affaire à un individu violent. Le feriez-vous ?

              Pour ce qui est du temps de travail : tout professeur doit au stricte minimum fournir à chaque trimestre deux ou trois notes et a entre 60 et 230 élèves. Faites le calcul en estimant a minima le temps moyen de correction par copie (environ 10 minutes si on compte les copies vides... en philo une copie peut prendre jusqu'à une heure). Aoutez ce temps de travail au temps de préparation des cours, aux conseils de classes, aux réunions diverses et bien entendu au temps de cours. Vous verrez que nous travaillons sûrement bien au delà de 42 heures en comptant les vacances. Personnellement je n'ai jamais un WE ni un jour de vacance sans corrections de copies. Il y a les vacances d'été... mais elles ne sont pas rémunérées, donc ne doivent pas compter. De nombreux profs doivent travailler l'été pour nourrir leur famille. Si tu veux, viens en parler avec moi directement et je te referai l'éducation à la dure que mes collègues n'avaient pas le droit de faire lorsque tu étais élève.

              Au sujet des profs qui vous ont vraisemblablement sanctionné pour vos opinions : n'avez-vous jamais compris que dans l'ordre du savoir l'opinion personnelle n'a pas sa place ? On vous demande de développer votre capacité à produire des connaissances rationnelles, pas de donner votre avis sur tel ou tel sujet, quelle que soit la matière. Mais cela vous échappe certainement.

              Répondre Citer

               

              • le 07/02/07 à 21:18 Par aureliO

                [-] Re: les profs sont des branleurs...

                aureliO
                aureliO - 7829 msg
                Terrier : DTC

                Il ne faut quand même pas exagérer non plus, je veux bien que l'on défende l'éducation nationale, il y a des limites à ne pas dépasser. Rares sont les profs qui passent une heure sur une copie de philo... surtout lorsqu'il y en a 40 derrière à corriger. J'ai des proches qui sont profs et j'ai même vu un prof, il y a quelques années, passer 5 min montre en main par copie au BAC de philo. Je ne sais pas si les gens se rendent compte à quel point la philo n'a aucun intérêt dès le moment où c'est parfois (qui a dit souvent) une vraie loterie avec donc, son lot d'injustices. C'est un exemple parmi tant d'autres. J'ajoute que des tas de prof ne donne qu'une, voire péniblement, deux notes par trimestre.

                Pour ce qui est du statut même de prof et du fait qu'il est impossible de virer un prof, je demanderai des faits, je voudrai que l'on me cite des cas de professeurs licenciés pour faute professionnelle, pour absentéisme extraordinairement élevé. Les épreuves sont sélectives et alors ? Cela les dispense-t-il d'être remis en question. Le CAPES n'est quand même pas l'examen le plus difficile de l'enseignement supérieur !

                "De nombreux profs doivent travailler l'été pour nourrir leur famille".
                J'ai quand même des doutes sur le "nombreux"

                "Au sujet des profs qui vous ont vraisemblablement sanctionné pour vos opinions : n'avez-vous jamais compris que dans l'ordre du savoir l'opinion personnelle n'a pas sa place ? On vous demande de développer votre capacité à produire des connaissances rationnelles, pas de donner votre avis sur tel ou tel sujet, quelle que soit la matière. Mais cela vous échappe certainement".
                excusez-moi mais ce raisonnement me paraît dangeureusement sectaire. J'ose espéré que vous n'êtes pas prof... mais j'en doute
                --
                --
                http://www.w-fenec.org/
                http://www.w-fenec.org/~aureliO/ Lord of War

                Répondre Citer

                 

                • le 08/02/07 à 00:00 Par Oli

                  [-] Re: les profs sont des branleurs...

                  Oli
                  Oli - 5909 msg
                  Terrier : St-Omer

                  la philo n'a aucun intérêt dès le moment où c'est parfois (qui a dit souvent) une vraie loterie avec donc, son lot d'injustices.
                  7 de moyenne lors de mon année de terminal
                  14 au bac
                  c'est vraiment trop injuste !
                  mais j'adorais et j'adore toujours la philo, le systeme de notation est sujet à débat, pas la matiere...

                  deux notes par trimestre
                  ils doivent etre RARES ceux-là, on nous demande expressement au moins 5 notes/trimestre et perso, j'en ai toujours 6 ou 7, meme en lycée, on peut faire un devoir toutes les 3 semaines... c'est la moindre des choses...
                  encore une fois, les profs qui bossent mal (il y en a, comme des flics qui bossent mal, des garagistes qui nous entubent et des vendeurs d'aspirateurs qui se moquent du monde -lol-...) sont souvent repérés par l'administration/les parents d'élèves/les collegues et sans forcément etre licenciés sont réorientés ou reclassés, je n'ai pas une grande expérience dans le métier (4 ans) mais je connais de nombreux exemples... et je connais plus d'exemples de mauvais profs qui n'exercent plus que d'exemples de profs qui exercent encore... et pour la "jeune génération", le probleme est infime

                  Le CAPES n'est quand même pas l'examen le plus difficile de l'enseignement supérieur
                  au-dessus, y'a juste l'agreg'... et sérieusement, si le CAPES était aussi "facile", il y aurait plus de volontaires... Le souci (comme dit plus haut), c'est que c'est un CONCOURS qui se base sur du bachotage plus que sur de la pédagogie (a contrario du concours pour être PE) et que ça réserve des surprises ... surtout dans les matieres scientifiques (en tout cas, c'est en maths que j'ai croisé le plus de profs incapables de se mettre au niveau des eleves et d'accepter leurs difficultés).
                  Là, il y a quelque chose à faire... Etre bon dans une matiere est une chose, savoir transmettre un savoir à des néophytes en est une autre... l'IUFM tente une réforme à partir de l'an prochain, ça va dans le bon sens, faudra voir ce que ça donne...

                  De nombreux profs doivent travailler l'été pour nourrir leur famille
                  PTDR en effet
                  on est "pas trés bien payé" par rapport à nos années d'étude, mais tout de même, faut pas se foutre de la gueule du monde, on n'est pas à plaindre !

                  Ce jeudi, je ne suis pas en greve. Mes eleves ne seront pas là pour autant... :headbang:
                  --
                  http://www.w-fenec.org
                  http://mesperles.over-blog.com

                  Répondre Citer

                   

                  • le 09/02/07 à 19:23 Par Anonyme

                    [-] Re: les profs sont des branleurs...

                    Vrai, même si l'on ne doit pas ramasser des tomates en été ou encadrer vos enfants dans les colonies de vacances, notre vie, comme celle de nombreux français, est de plus en plus difficile sur le plan financier. LA BAISSE DE NOTRE POUVOIR D'ACHAT N'EST PAS UNE LEGENDE.

                    Répondre Citer

                     

                    • le 09/02/07 à 21:53 Par aureliO

                      [-] Re: les profs sont des branleurs...

                      aureliO
                      aureliO - 7829 msg
                      Terrier : DTC

                      cette baisse est quand même plus durement ressentie chez un couple de smicard qu'une famille de profs...
                      --
                      http://www.w-fenec.org/
                      http://www.w-fenec.org/~aureliO/ Lord of War

                      Répondre Citer

                       

                      • le 09/02/07 à 22:36 Par Oli

                        [-] Re: les profs sont des branleurs...

                        Oli
                        Oli - 5909 msg
                        Terrier : St-Omer

                        non aurelio, car le smic est indéxé (voire +) sur l'inflation
                        pas nos salaires qui ont donc un gros retard (relis mon texte au début)

                        si nos salaires de départ ne valent plus 2 SMIC mais 1.2 SMIC, c'est grace à la hausse + rapide de celui-ci... :flic:
                        --
                        http://www.w-fenec.org
                        http://mesperles.over-blog.com

                        Répondre Citer

                         

                        • le 10/02/07 à 10:01 Par DonutsMan

                          [-] Re: les profs sont des branleurs...

                          anonyme
                          DonutsMan - 825 msg

                          Je comprends maintenant mieux pourquoi j’ai eu l'impression d'avoir plus de mauvais prof que la moyenne (en me basant sur ce que vous dites). C'est probablement parce qu'ils ont été mutés dans des quartiers pourris du 93. Cela dit, j'en ai eu de très bons également (même si j'avais parfois de mauvaises notes avec eux, cela n'a rien à voir). En tout cas dans mon parcours je n'ai connu que 2 changements de prof, une qui faisait des dépressions à cause de certains élèves, et l'autre qui est mort dans un accident... Bref, je crois que les directeurs et les profs se serrent plus les coudes qu'autre chose, donc pour faire virer les mauvais, ca ne doit pas être si évident...

                          Pour en revenir à la philo. J'avais 12 de moyenne dans l'année et j'ai eu 3 au bac (dommage ! lol)

                          Concernant les salaires, c'est évident que les profs sont mal payés par rapport à la charge de travail et les responsabilités (même si visiblement ils ne s'en plaignent pas). Travaillant dans le privée, je peux vous dire qu'on peut toucher bien bien plus avec un travail bien moindre, des responsabilités bien inférieures. C'est pour cela que je disais qu'il faut vraiment être motivé pour ce métier. C'est un des rares métiers de "passionnés" qu'il reste car lorsqu'on choisi ce métier étant petit, on sait presque exactement à quoi s'attendre (contrairement aux boulots dans les bureaux)
                          --
                          C'est si simple de rendre la vie compliquée...

                          Répondre Citer

                           

                le 02/03/07 à 23:42 Par flyingdust

                [-] Re: les profs sont des branleurs...

                flyingdust
                flyingdust - 492 msg
                Terrier : une frite une fois!

                "Au sujet des profs qui vous ont vraisemblablement sanctionné pour vos opinions : n'avez-vous jamais compris que dans l'ordre du savoir l'opinion personnelle n'a pas sa place ? On vous demande de développer votre capacité à produire des connaissances rationnelles, pas de donner votre avis sur tel ou tel sujet, quelle que soit la matière. Mais cela vous échappe certainement."
                L'enseignement évolue comme toute chose, et j'ai l'impression que de plus en plus d'élèves n'acceptent plus d'étudier des matières qu'ils ne comprennent pas et qu'il oublieront vraisemblablement quelques mois plus tard. Je trouve au contraire que l'opinion(personnel) d'un élève est extrèmement importante, l'école ne doit elle pas formé les citoyens ( responsables) de demain? Ne doit on pas travailler a développer leur capacité de dicernement afin de leur éviter de mal tomber et leur permettre de devenir des personnes sensées. Exprimer ses opinions permet de se démarquer de l'autre et d'affiner sa personalité et en cela l'école a un role important à jouer. La progression et la découverte se font dans l'échange d'opinion.
                J'ai eu un prof monstrueusement vicieux, une raciste, un incompétent,mais aussi des profs profondément humain, intéressants et passionnés.
                Je pense que personne dans les lignes qui suivent n'a stupidemment abaissé le travail de prof et je ne vois pas la raison pour lesquel vous avez pris ombrage de ces échanges d'opinions. Voila c'est tout ce que j'ai a dire. :eek:
                --
                aux sombres héros de la mer qui ont su traverser l'ocean du vide.

                Répondre Citer

                 

                • le 03/03/07 à 12:51 Par Oli

                  [-] Re: les profs sont des branleurs...

                  Oli
                  Oli - 5909 msg
                  Terrier : St-Omer

                  je pense aussi que les profs (ou en tout cas, ceux d'histoire géo + educ civique !) doivent aider les eleves à se forger des opinions, savoir être critique et constructif... mais il n'empeche que quand tu traites un sujet à l'écrit, tu dois savoir exposer différentes opinions sans trop montrer la tienne... l'important étant de répondre à la question par une somme de réponses apprises/comprises/construites/, pas uniquement par "ta réponse personnelle"... c'est pas ce qu'on demande dans les devoirs même si c'est ce à quoi on aspire dans l'absolu.
                  Pour pas mal de sujets, pour se forger SES idées, il faut d'abord bien connaitre celles des autres...
                  :vador:
                  --
                  http://www.w-fenec.org
                  http://mesperles.over-blog.com

                  Répondre Citer

                   

    le 10/11/07 à 10:14 Par dystopian

    [-] Re: les profs sont des branleurs...

    dystopian
    dystopian - 17 msg
    Terrier : Paris

    Une fois et demi le smic...
    pas en début de carrière et puis, perso, j'ai une maîtrise et je ne vois pas pourquoi je ne gagnerais pas plus que le smic!!! :flaming:

    aucun contrôle sur le salarié
    c'est ce que je croyais... mais je peux te dire que depuis que je suis prof, je me suis aperçu que c'était totalement faux!
    les placards, les "vexations"... ça existe dans l'éducation nationale et dans toute la fonction publique! faut arrêter de nourrir ces clichés à 2 balles... :censored:
    et puis parmi les profs qui ne branlent rien, certains savent très bien le cacher!!! (mais dans le privé, ce genre de spécimens existent aussi!)

    c'est le manque de remise en question :zombie:
    perso, moi ça m'arrive tout le temps... mais bon, là encore, je ne vois pas trop sur quoi tu t'appuies pour dire ça! les clichés ont la vie dure!!! :tapemur:
    --
    http://oneyearleft.europe2blog.fr/
    mon blog: des clips, de l'art, une pincée d'humour et une radio: le début du bonheur!!!

    Répondre Citer

     

    • le 10/11/07 à 11:33 Par aureliO

      [-] Re: les profs sont des branleurs...

      aureliO
      aureliO - 7829 msg
      Terrier : DTC

      Une fois et demi le smic...
      pas en début de carrière et puis, perso, j'ai une maîtrise et je ne vois pas pourquoi je ne gagnerais pas plus que le smic!!! :flaming:

      cela dit il y a des tas de BAC+5 qui sont au chômage ou au SMIC...
      --
      http://www.w-fenec.org/
      http://www.w-fenec.org/~aureliO/

      Répondre Citer

       

      • le 10/11/07 à 11:40 Par Oli

        [-] Re: les profs sont des branleurs...

        Oli
        Oli - 5909 msg
        Terrier : St-Omer

        qu'ils passent le CAPES ^^

        A. : va écrire tes accroches !!! :smile_big:
        --
        http://www.w-fenec.org
        http://mesperles.over-blog.com

        Répondre Citer

         

        le 12/11/07 à 02:09 Par dystopian

        [-] Re: les profs sont des branleurs...

        dystopian
        dystopian - 17 msg
        Terrier : Paris

        cela dit il y a des tas de BAC+5 qui sont au chômage ou au SMIC...

        quand t'auras compris que ce genre de réflexion, relayée par bcp de medias, ne mènent qu'à un nivellement vers le bas... :furax:

        c'est fou, je n'arriverais jamais à comprendre ce genre de réaction: "oh la la! tu gagnes plus que moi! c'est une honte, qu'on baisse ton salaire"

        à une époque, c'était plutôt:
        "ah bon, tu gagnes plus que moi?
        c'est dégueulasse, j'veux qu'on m'augmente!"


        j'exagère (un peu) mais à peine... en qq années, les mentalités ont sacrément évolué!!! (en même temps, j'en conviens, le contexte a lui aussi bcp changé...)

        de toute façon, je conclurais en citant un ami:
        "tout le monde veut de nos vacances, personnes ne veut de nos classes"
        et
        "bah si c'est si bien que ça, passe le concours!!!" :ptmdr:
        --
        http://oneyearleft.europe2blog.fr/
        mon blog: des clips, de l'art, une pincée d'humour et une radio: le début du bonheur!!!

        Répondre Citer

         

le 11/02/07 à 14:20 Par aureliO

[-] Re: les profs sont des branleurs...

aureliO
aureliO - 7829 msg
Terrier : DTC

dans le même genre, cet article est édifiant : http://www.lexpress.fr/info/societe/dossier/vio...

là à part virer le proviseur et mettre des flics dans l'établissement, je ne vois pas bien ce que l'on peut faire
--
http://www.w-fenec.org/
http://www.w-fenec.org/~aureliO/ Lord of War

Répondre Citer

 

  • le 11/02/07 à 15:11 Par Ted

    [-] Re: les profs sont des branleurs...

    Ted
    Ted - 8855 msg
    Terrier : F-C / Qc / IdF

    Zonka être sévère aussi, on bronchait pas nous à l'époque.
    Je sais c'est facile à dire. Je crois que je pourrais pas être prof, je pourrais pas me retenir.
    --
    We turned away from instant stuff, our cracking codes were breaking up, our words were sucked out, it made them clean.

    Répondre Citer

     

    • le 13/02/07 à 22:20 Par DonutsMan

      [-] Re: les profs sont des branleurs...

      anonyme
      DonutsMan - 825 msg

      l'école est obligatoire jusqu'a 16 ans. Si des enfants ne veulent pas étudier, il faut les forcer. Ils ne sont pas assez mature pour comprendre que c'est pour eux qu'ils vont a l'école, mas également pour les autres, parce que vivre en société c'est savoir vivre avec les autres en les respectants au moins autant qu'on veut etre respecté.
      Pour les forcer a étudier ? pkoi ne pas instituer une école militaire a tout les multi-recidivistes dont tous les profs s'accordent à dire qu'ils perturbent les classes et empechent les autres de vivre leur jeunesse car ils ont peur a chaque fois qu'ils se levent ou qu'ils souhaitent prendre la parole, une école ou les professeurs seraient soient aptes a prendre les mesures nécessaires pour ce genre d'élèves, soit encadrés par des gens aptes à le faire. Une année scolaire dans ce genre d'école, et une autre si ce n'est pas suffisant, etc.
      :flic: :flic: :flic: :flic:
      --
      C'est si simple de rendre la vie compliquée...

      Répondre Citer

       

      • le 12/11/07 à 19:46 Par beetlejuice

        [-] Re: les profs sont des branleurs...

        beetlejuice
        beetlejuice - 1411 msg
        Terrier : Toulouse

        pkoi ne pas instituer une école militaire a tout les multi-recidivistes dont tous les profs s'accordent à dire qu'ils perturbent les classes et empechent les autres de vivre leur jeunesse car ils ont peur a chaque fois qu'ils se levent ou qu'ils souhaitent prendre la parole, une école ou les professeurs seraient soient aptes a prendre les mesures nécessaires pour ce genre d'élèves, soit encadrés par des gens aptes à le faire.

        Ben écoute ça existe ce que tu dis là. Ya déjà les "classes relais", des classes ultra-encadrées et à très petits effectifs pour ceux qui ne peuvent plus faire partie d'un cursus normal. Et puis au niveau au-dessus ya les "centres d'éducation fermés", beaucoup plus durs et disciplinairess, qui remplacent en quelque sorte les anciennes maisons de redressement.

        Le problème est qu'il est inconcevable de considérer ces solutions comme une menace pour les élèves perturbateurs et dissipés pour une simple raison : ça coute très très cher ! Ces cas sont vraiment réservés aux situation extrêmes. Les utiliser comme une sanction reviendrait bien trop cher (il en faudrait beaucoup plus).

        Le problème disciplinaire à l'école est quand même très délicat et une solution bien plus satisfaisante seraient d'arriver à responsabiliser les parents qu'on pondu ces petits cons, tâche ô combien difficile.
        Un exemple récent et à un petit niveau mais qui rend bien compte du problème profond qu'il peut parfois y avoir : une collègue de papa Beetlejuice (Prof d'EPS en collège) a cette année dans sa classe un cas légèrement pénible. Le gus en question a chié dans le gymnase du collège (par terre bien sûr) pour se venger de la prof qui l'avais engueulé. La prof se doutant que c'était lui (n'importe qui n'est pas capable d'un truc pareil quand même), lui fait la remarque en brandissant la menace d'un rapport disciplinaire, ce à quoi le gentil bambin (en 5ième il me semble) lui rétorque "tu sais où tu peux te le mettre ton rapport ?" en adoptant une attitude menaçante. Bien sûr, la prof tente de faire renvoyer ce petit con mais reçoit l'opposition formelle de la mère qui nie le tout en bloc et l'accuse d'acharnement sur son pauvre petit chéri (vous n'avez aucune preuve et tout le blabla, malgré la confirmation des camarades de classe)... Total pas d'appui de l'administration (qui aime pas faire voir qu'il y a des problème dans son établissement) et rien du tout pour le fautif... Tu te dis que parfois ya des profs qui doivent quand même être des maitres du Zen :chinois:

        Voilou (désolé pour l'indigeste pavé)
        --
        Droooooop oouuuut of life with booooong innnn haaaand
        Follooow the smooooke to-uuh the riffffff-fillllled laaand

        Répondre Citer

         

le 25/02/07 à 09:43 Par unprof

[-] Re: les profs sont des branleurs...

anonyme
unprof - 1 msg

Répondre Citer

 

Haut de page / Index Forum Musique